Home / INTERNATIONAL  / Donald Trump ou le paradoxe Américain

Donald Trump ou le paradoxe Américain

Des affaires à la Présidence

Donald Trump ou le paradoxe Américain by Karine Linord

Contesté depuis le début de sa campagne par l’opinion publique américaine et même mondiale, il a déjoué tous les pronostics, et est aujourd’hui le 45ème Président des Etats-Unis. Depuis longtemps il nourrit sa propre ambition, et se croit un destin de président, le vote populiste massif a trouvé écho à son ambition, et a mis KO le monde entier.

Donald Trump éructe sur scène à tout va; ses propos outranciers n’ont eu de cesse d’alimenter la presse, et les réseaux sociaux, qui se sont donnés à coeur joie. Hommes politiques, citoyens, stars, bon nombre d’Américains se sont insurgés d’avoir un candidat pareil. Toutes ces casseroles enfouies, où ses glorieux faits d’armes ont été déterrés , mais rien n’y a fait, quelques semaines pour redorer son blason et c’est reparti de plus belle, Donald Trump persévère et prend de plus en plus de galon, au grand dam des partisans d’Hilary Clinton et de la flopée d’artistes de renoms, qui s’étaient mobilisés contre lui.

Les sondages le voyaient laminé par une Hilary Clinton conquérante, Donald Trump a fait mentir ces derniers, en la battant à plate couture à la surprise de tous, et se faisant par là même, le porte-flambeau de toute cette Amérique profonde, pas tant les opprimés mais surtout les « oubliés ». Des oubliés de la croissance qui suffoquent de cette sur-infection de richesses, des oubliés de la reconnaissance, face à ces nouveaux riches cathodiques ,ces stars médiatiques, ou même des minorités opprimées, mais médiatisée. Car aujourd’hui plus qu’hier les laisser pour compte ont besoin pour survivre, qu’au moins leur détresse soit reconnue. l’oubli semble être aujourd’hui la pire des misères , une misère cachée, Il n’est pire situation que des gens qui souffrent en silence, quand d’autres se plaignent dans la lumière. Des Millions de dollars qui sont reversés pour tout et n‘importe quoi frustrant davantage un peuple divisé.

De cette élection, les oubliés de la nation, des frustrés qui se sentent pilonnés par un système qui ne leur permettent pas de vivre décemment, sont sans conteste perçus comme les forces traditionnelles ayant érigé au rang de président, un personnage hyper médiatique et milliardaire qui paradoxalement se veut être le représentant des opprimés et des oubliés. Très controversé à la base mais qui a trouvé un écho auprès de tous ses partisans de la dernière heure qui ont vu en lui le renouveau, le changement tant attendu. . L’espoir d’avoir une femme, pour la première fois à la tête de cette grande nation n’était pas suffisant . Cette représentation féminine , et même ce symbole, n’aura pas convaincu .

Donald Trump élu président des Etats-Unis, qui l’eut cru. Imaginez ce drôle de sentiment qui vous assaille, le temps est venue de l ‘accepter , même si cela nous dérange, même si cela augure des désillusions à venir, la victoire de l’inattendu milliardaire à la tête de la plus grande nation du monde qui représente le peuple face aux élites.

Qu’en est-il de la mise en oeuvre du programme de Donald Trump, le monde s’interroge. Va-t’il vraiment supprimer ou amender la loi sur l’assurance-maladie du président Obama?

La fermeture de la prison de Guantanamo était l’une des promesses de la campagne d’Obama, que va t il faire des prisonniers, va t il fermer ce centre de rétention, ou va-t’il le maintenir. Beaucoup de ses promesses de campagne semblent complètement irréalisables.

Qu’adviendra-t’il des réfugiés syriens, qu’il dit ne pas vouloir accueillir en refusant viscéralement cette intégration sans frontières et qu’en est-il des musulmans à qui il veut interdir l’accès sur le sol américain.

Va t-il vraiment ériger un mur le long de la frontière du Mexique, pour lutter contre l’immigration illégale, mais qui paiera cette facture colossale quand il parle de défendre les intérêts économiques des Etats Unis, . Il a également parlé des droits de douane qu’il compte imposer. les plus visés étant les chinois. Bref, toutes ces interrogations inquiètent plus que jamais le monde entier. Nombreux sont les septiques, dont l’Europe, car les enjeux ne sont pas négligeables. Cette élection est née d’un besoin de changement, la puissante vague populiste à damer le pion à tous les américains comme le reste du monde , nous vivons une période éminemment troublée. Drôle de monde, drôle de paradoxe, au départ, la gauche progressiste était censée défendre les intérêts des plus démunis, et la droite libérale protéger les nantis.

Aujourd’hui nous assistons, à un bouleversement ou c’est un milliardaire d’extrême droite, qui se dit représenter le peuple, face à une progressiste qui est soupçonner de représenter les élites « prolétaires et milliardaires de tous les pays unissez vous ». Karl Marx doit se retourner dans sa tombe.

 

Article de Karine Linord.

 

POST TAGS:

hello@tropics-magazine.com

Review overview
1 COMMENT

POST A COMMENT